« RN 2024: Découvrez comment il prépare son triomphe…ou sa chute! » Législatives 2024 : comment le RN écrit le récit de son empêchement en cas de victoire

Le Rassemblement National et son programme de gouvernement

L’incertitude plane toujours quant à la présentation du programme de gouvernement du Rassemblement national (RN) avant les élections législatives des 30 juin et 7 juillet. Bien que certains dirigeants du parti plaident pour un discours de politique générale émanant de Jordan Bardella, il n’y a pas encore de décision définitive. Le parti d’extrême droite a néanmoins présenté une profession de foi, dévoilée le 13 juin par Le Figaro, qui a été envoyée à l’imprimerie. On y retrouve huit points essentiels, composés de mesures concrètes et d’intentions plus vagues. Le RN y aborde des sujets tels que le pouvoir d’achat, la sécurité, l’immigration et la santé, mais omet d’évoquer l’environnement, l’éducation ou les retraites.

Débats en interne et discours de prudence

Les débats internes ont été suscités par ces omissions, reflétant l’approche prudente du parti pendant cette campagne éclair. Jean-Philippe Tanguy, ex-député de la Somme et possible futur ministre de l’économie de Jordan Bardella, admet que le RN tient ce discours de prudence pour rassurer, notamment les marchés. Il insiste sur le fait que le RN ne laissera pas les comptes dériver, contrairement à ce qu’Emmanuel Macron a pu faire. Les premiers actes budgétaires du RN ne généreront pas de déficit supplémentaire.

Le RN et ses premières mesures

Alors que le RN se rapproche du pouvoir, il semble déjà prévoir l’abandon de certaines mesures. Jordan Bardella a annoncé le report de la réforme des retraites à la manière du RN, initialement prévue pour 2023. Le parti continue de critiquer la réforme de Macron, affirmant qu’elle ne rapporte rien à l’État, mais repousse son abrogation au deuxième temps d’un éventuel mandat.

Des sources du Monde révèlent que d’autres mesures ne seraient pas incluses dans le premier budget d’un gouvernement RN. Parmi elles, la suppression de la TVA sur 100 produits de première nécessité, l’exonération d’impôts sur le revenu pour les moins de 30 ans, et une exonération plus large des droits de succession. Pour justifier ces exclusions, Jordan Bardella évoque une situation économique complexe, qui nécessitera des choix difficiles.

Audit des comptes publics

Marine Le Pen a divulgué que Pierre Moscovici, président de la Cour des comptes, lui a vivement conseillé d’entreprendre un audit des comptes publics si elle devait prendre un jour la tête du pays. Selon cette recommandation, un audit des comptes publics serait demandé à l’inspection générale des finances et à la Cour des comptes. Jordan Bardella a affirmé que cela n’a jamais été fait, mais en réalité, c’est une pratique courante lors d’un changement de gouvernement. L’objectif est d’accuser ses prédécesseurs de malversations financières et d’augmenter les prévisions de déficit, pour justifier l’abandon de certaines promesses de campagne ou l’introduction de nouveaux impôts.

Source link

53 réponses

  1. I’ve been surfing on-line greater than three hours nowadays,
    yet I by no means discovered any fascinating article like yours.

    It’s beautiful value sufficient for me. Personally, if all webmasters and bloggers made just right
    content as you probably did, the net will likely be much more helpful than ever
    before.
    Visit Tramadol Source – https://rx2go.com/buy/tramadol/

  2. самая большая корреспондентская сеть среди них радиостанций страны позволяет радиостанции «Вести ФМ» максимально соответствовать.

    Feel free to surf to my webpage :: rvestifm.ru

  3. Heya just wanted to give you a quick heads up and
    let you know a few of the pictures aren’t loading properly.
    I’m not sure why but I think its a linking issue.

    I’ve tried it in two different internet browsers and both show the same
    outcome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *