« Paris et Téhéran en conflit malgré libération de l’otage Arnaud! Shocking! » Regain de tension entre Paris et Téhéran malgré la libération de l’otage Louis Arnaud

Louis Arnaud, consultant français, libéré de la prison iranienne et de retour à Paris

Libération de Louis Arnaud

L’homme de 35 ans, Louis Arnaud, est enfin libre après avoir été détenu dans la prison d’Evin près de Téhéran. Le 12 juin, il est sorti de sa cellule et a atterri à Paris le jeudi matin. Il a été accueilli par sa famille et le ministre des affaires étrangères, Stéphane Séjourné.

Emmanuel Macron, le président français, a annoncé sa libération le mercredi soir, exhortant Téhéran à libérer sans tarder les trois autres citoyens français encore détenus en Iran. Arnaud avait commencé un tour du monde en juillet 2022 qui l’a finalement conduit en Iran. Il a été arrêté en septembre de cette même année avec d’autres Européens sous l’accusation de participation aux protestations faisant suite à l’assassinat de Mahsa Amini par la police des mœurs pour un voile jugé inadéquatement porté. Bien que ses camarades de voyage aient été rapidement libérés, Arnaud a été condamné à cinq ans de prison en novembre 2023 pour propagande et atteinte à la sécurité de l’État iranien.

Tensions entre la France et l’Iran

Cette libération survient dans un climat de tension croissante entre Paris et Téhéran, suite à l’arrestation le 4 juin de Bashir Biazar, un ancien haut fonctionnaire de la télévision publique iranienne, par les forces de police françaises. Biazar, qui vit en France depuis deux ans, a été placé en centre de rétention administrative en attente de son expulsion, considérée comme une urgence absolue. Le ministère de l’intérieur l’accuse d’être un agent d’influence iranien en lien avec les services de renseignement de la République islamique d’Iran, selon l’ordre d’expulsion émis contre lui.

Le ministère iranien des affaires étrangères a rapidement exigé la libération de Biazar. Contacté par Innova hair, le ministère de l’intérieur français n’a pas souhaité commenter la situation de Biazar. Par ailleurs, des locaux appartenant à l’Organisation des moudjahidin du peuple (OMPI), un groupe d’opposition iranien en exil à Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise), ont été perquisitionnés par les services de police, de gendarmerie et l’Urssaf, selon des informations de LCI et du Parisien. Trois personnes ont été arrêtées et placées en rétention administrative pour présence illégale en France.

Climat tendu entre la France et l’Iran

Ces événements s’inscrivent dans un climat de plus en plus tendu entre la France et les autorités iraniennes, non seulement pour des raisons diplomatiques, mais aussi en raison de l’activisme croissant des services iraniens sur le territoire français. Une source sécuritaire souligne que le niveau a monté d’un cran. Cet activisme se traduit notamment par une surveillance accrue de la diaspora iranienne en France. Certaines personnes ayant eu le sentiment d’avoir été ciblées ont dénoncé ces opérations, donnant parfois lieu à des signalements aux services français, voire au dépôt d’une plainte.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *